C’est un moine bénédictin : Guido d’Arezzo (990?-1050) qui désigna les 7 premières notes (Ut, Ré, Mi, Fa, Sol, La). Ces noms proviennent de la première syllabe des sept premiers vers de l’hymne à Saint Jean-Baptiste. L’hymne était chanté vers par vers en montant d’un ton.

UTqueant laxis Que tes serviteurs chantent
REsonare fibris D’une voix vibrante
MIra gestorum Les admirables gestes
FAmuli tuorum De tes actions d’éclat
SOLve pulliti Absous des lourdes fautes,
LAbii reatum De leurs langues hésitantes
Sancte Johannes Nous t’en prions, Saint Jean.

Le SI a été introduit plus tard au XVIIe siècle.
Le UT difficile à chanter dans les exercices de solfège a été remplacé au XVIIIe siècle par DO, de Dominus (lat. maître, Dieu).

Les allemands et les anglais utilisent plus simplement les lettres de l’alphabet :

DO   RE   MI   FA   SOL    LA    SI
 C      D      E      F      G        A      B

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager !

Panier
Retour haut de page